Partenaires

Octogone
Logo CNRS Logo UT2J
Logo MSHS-T



Rechercher

Sur ce site


Accueil du site > Perceptrion > Le PERCEPTRION

Le PERCEPTRION

par admin - 6 mai 2014

Présentation générale

Le projet PERCEPTRION a pour premier objectif de sensibiliser le public, jeune et moins jeune, à l’importance de l’audition dans la vie quotidienne. Le deuxième objectif est de créer du lien entre les chercheurs sur la cognition auditive et le public. L’installation innovante PERCEPTRION permet d’interagir avec des objets sonores de façon simple et ludique dans un environnement spatialisé. Les actions directement menées sur des objets sonores par les utilisateurs permettent une très grande interaction et une manipulation des sons de leur environnement. Le grand public pourra ainsi avoir un contact direct et sensible aux sons ainsi qu’un accès à des technologies de simulation sonores avancées.

Le projet est présenté par la plateforme technologique PETRA (Plateau d’Études Techniques et de Recherche en Audition) située à l’Université de Toulouse le Mirail au sein de l’Unité de Recherche Interdisciplinaire Octogone. L’équipe se compose de quatre collaborateurs :

Cynthia Magnen, en charge des aspects linguistique, phonétique et expérimentaux de la plateforme. Ses travaux se situent à “la croisée des chemins entre la phonétique, la phonologie, le traitement de la parole et l’apprentissage des langues secondes”.

Julien Tardieu travaille sur la perception des sons dans leur environnement, en particulier sur la façon dont les sons peuvent faciliter les activités que l’on pratique.

Lionel Fontan est en charge des aspects informatique, linguistique et expérimentaux de la plateforme. Il s’intéresse plus particulièrement à l’intelligibilité et à la compréhension de la parole.

Pascal Gaillard, responsable de l’organisation scientifique de la plateforme, des relations nationales et internationales, ainsi que de la gestion de projet.

Description du dispositif technique

Le dispositif comprend une table-écran tactile (http://www.reactable.com) placée au centre d’un système de restitution sonore spatialisée (son “surround”). L’auditeur manipule des objets sur la table-écran, et plusieurs actions sont possibles selon l’usage que l’on veut faire du PERCEPTRION :

- jouer le son associé à l’objet afin de découvrir l’ensemble des sons proposés ;
- déplacer les sons dans l’espace sonore afin de construire un paysage sonore original ;
- créer des groupes de sons qui se ressemblent.

Les différents usages du Perceptrion

Du point de vue de l’auditeur, le PERCEPTRION propose différentes expériences ludiques, esthétiques ou scientifiques autour de la perception des sons. Nous rappelons qu’une des fonctions principales du PERCEPTRION est de faire prendre conscience au public de la multiplicité, de la variété et de l’importance des sons qui l’environnent.

(a) Sensibilisation aux questions de société actuelles sur l’urbanisation et la pollution sonore à travers l’écoute et la création de paysages sonores. Le participant peut manipuler différents sons et les organiser dans l’espace et dans le temps afin de construire un paysage sonore original. En partant d’une ambiance sonore de rue calme par exemple, le PERCEPTRION permet d’ajouter et de moduler différentes sources sonores : bruits de circulation (voitures, motos, bus, klaxons), piétons, conversations, travaux, pluie, vent, etc.

(b) Illustration des effets du vieillissement sur l’audition (“presbyacousie”). Le PERCEPTRION permet de présenter différents aspects de l’audition normale ou pathologique. Par exemple, le PERCEPTRION peut simuler les effets de l’âge sur la perception de la voix parlée : le public écoute différents extraits de textes lus par différents locuteurs, et modifie le son en contrôlant la sévérité de la surdité selon plusieurs paramètres issus de nos recherches. Les participants pourront ainsi entrer dans la peau de personnes atteintes de surdités plus ou moins importantes.

IMG/flv/presby2.flv

(c) Expérience : Comprendre la perception sonore et découvrir différentes manières d’écouter. Participation à une expérience scientifique pour comprendre le son. Le laboratoire se déplace sur le Festival Novela afin de s’adresser à un plus large public. À travers une expérience ludique, les participants doivent trier les sons qu’ils entendent. Il s’agit ici de sensibiliser l’auditeur aux différentes caractéristiques acoustiques des sons (fréquence, hauteur, durée, position spatiale dans l’espace). Le jeu proposé permet à l’auditeur de créer ses propres groupes d’objets sonores sur la table en fonction de critères libres. Une fois les catégories créées le chercheur lui demande de verbaliser les critères qui ont motivé les groupes. L’expérience, couplée aux échanges proposés in fine avec le chercheur présent, permettent au public de prendre peu à peu conscience de la multiplicité des écoutes possibles et de la variété des sons qui l’environnent.

IMG/flv/fst2.flv

Finalités

Du point de vue du public, il s’agit d’une expérience esthétique et de sensibilisation à l’écoute de l’environnement sonore. Du point de vue du chercheur, cela peut servir de support illustrant un discours scientifique ou une question sociétale (par exemple : problèmes de nuisances sonores dans la ville, vieillissement de la population, penser et vivre ensemble, etc.).

À travers ces différents usages, le PERCEPTRION permettra d’une part de communiquer autour des thèmes abordés dans la recherche en acoustique et en cognition auditive et des problématiques qui guident cette recherche. D’autre part et d’un point de vue scientifique, ce partage nous permettra de récolter un grand nombre de données objectives indispensables pour la recherche sur la perception auditive.

Dans la même rubrique :